Xavier Niel, repreneur de TIGO, veut terrasser Orange au Sénégal

Saga Africa Holdings Limited, consortium dans lequel on retrouve le fondateur de Free Xavier Niel via sa holding NJJ, a racheté l'opérateur télécoms sénégalais Tigo. Ce dernier aura fort à faire pour lutter contre Orange qui capte plus de la moitié de ce marché.

Xavier Niel a soif de conquête internationale. Loin de limiter ses investissements – via sa holding personnelle NJJ – en France, le fondateur de Free met en effet un point d’honneur depuis des années à investir dans des opérateurs étrangers. Après Salt (Suisse), Golan Telecom (Israël), Eir (Irlande) ou encore Monaco Telecom (Monaco), c’est sur l’opérateur télécoms sénégalais Tigo que Xavier Niel a jeté son dévolu.

Ce dernier a en ainsi investi (via NJJ) dans Tigo aux côtés du milliardaire malgache Hassanein Hiridjee (via le fonds Sofima) et de l’entrepreneur sénégalais Yérim Sow (via son groupe Teyliom). Pour ce rachat, ces trois acteurs se sont regroupés dans un consortium baptisé Saga Africa Holdings Limited, et mis un terme aux difficultés rencontrées par Millicom, jusqu’alors détenteur de la marque Tigo, pour la céder.

Pour s’imposer sur le marché télécoms sénégalais, le nouveau triumvirat d’actionnaires devra mettre en place une stratégie agressive face à un certain opérateur Orange qui en détient plus de la moitié. Nul doute que Xavier Niel devrait appliquer à Tigo une recette qui a déjà fait ses preuves ailleurs – chez Free notamment -, à savoir une stratégie d’acquisition clients basée sur le volume passant par une réduction de prix couplée à une hausse des débits et services associés.

Le monde Informatique


PARTAGER