Xénophobie en Afrique du Sud : 3 Pakistanais tués

Le bilan s’établit désormais à trois morts lors des émeutes qui ont secoué le quartier de Soweto à Johannesburg en Afrique du Sud. Plusieurs boutiques, tenues par des immigrés, ont été pillées par la population. Selon la police, 27 personnes ont été arrêtées, dont deux accusées de meurtres. D’autres arrestations suivront, affirment les autorités.

Tout a commencé mercredi 29 août 2018, quand le propriétaire d’une boutique du township a abattu un jeune qui tentait de cambrioler son échoppe, tôt dans la matinée. Une seconde personne a été tuée lors des pillages qui ont suivi ce drame.

Selon le frère de la victime, il ne faisait pas partie des pilleurs, mais était juste un client venu acheter du pain. Les pilleurs ont alors fait irruption dans la boutique, et le propriétaire a ouvert le feu. Le jeune homme a été mortellement blessé et est mort dans les bras de son frère.

La rumeur a couru que ces marchands immigrés vendaient des produits contrefaits ou périmés. Du coup, plusieurs magasins tenus par des étrangers ont été pillés par la population.

Un commerçant blessé lors émeutes© Reuters/James Oatwey

Le responsable de la Sécurité publique de la ville de Johannesburg, Michael Sun, a demandé aux marchands de vérifier leurs rayons et d’en retirer tout produit périmé ou contrefait.

L’émotion s’est vite transformée en action raciste à l’encontre des commerçants pakistanais. Un pillage organisé pour venger la mort du jeune homme, Banele, raconte le site Sowetan live. Un des pilleurs explique : «On fait ça pour Banele ! Ils sont venus pour tuer nos enfants. Ils doivent s’en aller». Deux commerçants ont été extraits de leur boutique par la police, pour échapper au lynchage.

Tard dans la soirée, le calme semblait être revenu dans le quartier.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom