Ziguinchor : Révélations sur le supposé “avion espion” qui a été intercepté

L’affaire avait fait le tour des médias nationaux. Un “avion espion” avait été intercepté, jeudi dernier, dans la région de Ziguinchor, survolant sans autorisation les bases militaires. L’aéronef proviendrait du Maroc et avait à son bord 4 personnes toutes de nationalité marocaine.

L’appareil était censé survolé la Guinée-Bissau, pour semble-t-il, des prises de vue de relevés topographiques.

Des sources de L’Observateur rapportent que les membres de l’équipage auraient effectué des prises de vue au-dessus de plusieurs bases militaires, dont certaines récemment reprises par des rebelles du Mfdc.

Retour sur les faits

Un aéronef qui survolait la région de Ziguinchor (sud) sans autorisation de navigation a été immobilisé et une enquête avait été ouverte à son sujet déclare le ministère sénégalais du Tourisme et des Transports aériens.

« Le ministère du Tourisme et des Transports aériens a constaté le survol de l’espace aérien national, avec prise de vue dans la région de Ziguinchor, notamment dans les zones de sécurité.

Le ministère a pris des mesures conservatoires en immobilisant l’avion incriminé et a ouvert une enquête », lit-on dans un communiqué de ce département ministériel.

L’aéronef ne disposait d’aucune autorisation de navigation lui permettant de survoler la zone en question dans les « conditions définies par les lois et règlements ».

Selon le communiqué, l’enquête permettra de « déterminer les responsabilités » liées à cette infraction présumée, qui est « très grave dans un pays souverain », ajoute la même source.

Elle ne donne aucune information concernant la provenance de l’appareil ou l’identité de son équipage.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom